Travaux

Comment bien aménager son jardin ?

Avec le réveil de la nature, c’est le moment d’aménager et d’entretenir son jardin.

On prépare la terre

La première étape d’un jardin sain est une terre en bonne santé. Pour un jardin flamboyant, on pense fertilité. Mais avant cela, on enlève les mauvaises herbes, les pierres, les branches et on bêche la terre pour l’aérer et l’assouplir.
Les professionnels recommandent de laisser la terre reposer avant de bêcher une seconde fois. Ensuite, vous pourrez disperser l’engrais organique (compost, fumier, terreau…). Parsemez une épaisse couche et laissez reposer quelques jours. L’étape finale d’une bonne préparation de la terre est le ratissage de sa surface.
La préparation de la terre se fait bien évidemment selon ses caractéristiques : argileuse, sableuse, humide, calcaire, compact…

On sème comme on plante

Une fois la terre préparée, c’est l’heure de semer. Avant cela, un brin d’organisation s’impose. En effet, certaines variétés ne font pas bon ménage et ne doivent pas être semées côte à côte. Le mois d’avril est la période idéale pour semer : les aubergines, les asperges, les betteraves, les brocolis, les carottes, les courgettes, les concombres, les choux, les épinards, les endives, les fraises, les groseilles, les haricots vert, les melons, les poireaux, les radis, les salades, les tomates.

Côté plantes et fleurs, on s’oriente vers :

l’amaryllis, le bégonia, le brachycome, les capucines, les coquelicots, le cosmos, les dahlias, l’echeveria, les gazanias, la gentiane, les géraniums, le glaïeul, les impatiens, le miscanthus, les némésis, le perovskia, la pervenche, la surfinia, la violette.

Notre conseil : En avril ne te découvre pas d’un fil. On applique cet adage aux plantations car le gel peut faire son retour à tout moment, jusqu’aux saints de glace le 13 mai.

On optimise l’arrosage

On aménage son arrosage automatique, avec un récupérateur d’eau de pluie si possible, afin d’éviter le gaspillage. L’eau de pluie est d’excellente qualité, et qui plus est, à température ambiante. Avant de vous orienter vers un modèle d’arrosage, prenez en considération le volume de votre terrain et sa disposition. Vous avez le choix entre un système d’arrosage enterré ou en surface, qui fonctionne en circuit fermé depuis le robinet ou le récupérateur d’eau. Ensuite, réfléchissez aux arroseurs, tuyaux et raccords selon les caractéristiques de votre jardin. L’arrosage dépend de la saison, de l’état des plantes, du type de terre, et du lieu.
On privilégie le matin pour arroser son jardin. Cela évite l’évaporation, l’eau stagnante et favorise l’absorption dans le sol. On garde un œil sur les prévisions météorologiques pour adapter son arrosage.

On aménage son jardin


Quoi de mieux qu’un petit coin tranquille pour buller dans son jardin au retour des beaux jours ? Lorsque l’on aménage son jardin, on a envie qu’il soit à notre image. Après avoir disposé ses plantations dans le potager et dans le jardin, on choisit le mobilier qui nous correspond : hamac pour les esprits bohèmes, chaises longues pour profiter du soleil, salon de jardin pour recevoir ses amis, une balancelle pour se détendre… L’essentiel est de se sentir bien dans l’univers que l’on se crée.
On mise sur des matières esthétiques certes, mais surtout résistantes ! Certains bois s’adaptent parfaitement aux extérieurs, comme le teck, l’ipé ou le pin. Pour éviter que le mobilier ne s’abime trop rapidement, on opte pour le fer forgé ou l’acier, qui procure une touche de design supplémentaire.

Tags: 00000